• ohaio !
  • catalogue
  • rumori
  • download >(- -)<
  • Palais Chalet
  • archives
  • find the records
  • links
  • contact

  • pneu 01 - CD-R - 46:38 - 2000

    Bienvenue ||| sold-out |||


    .........................

    - 1 infime radio
    - 2 Constantin le monde
    - 3 infime
    - 4 la méduse et son amour pour le mollet
    - 5 mobil
    - 6 sinking (avec nurse)
    - 7 mioquesto (avec nurse)
    - 8 Sommer
    - 9 Olten

    .........................

    bienvenue somment
    d.trep : synthétiques, rythmes et montages
    et
    nurse : voix et bandes

    Fr

    D’une musique de fond de l’intérieur d’un bunker sombre, rempli de languissantes âmes ne sachant s’en extraire, sont nés, par la venue d’une errante cherchant abri, des morceaux de musiques encore plus mélancoliques et un léger soupçon. Comment quand-même s’en sortir, malgré tout.

    . . . . . . .

    Les amateurs d’une électronique froide, échappant logiquement aux lois de la gravité, se délecteront de BIENVENUE (Pneu 1) où le dialogue entre machines déclassées et fantâmes de cosmonautes se construit et s’évapore � l’intérieur de la carcasse d’un vieux satellite oublié et apatride se saoulant un peu plus des tristes mélopées électroniques produites par chacune de ses rotations dans le froid immersible. Un disque d’électronique déviée où l’être humain n’a droit d’entrée qu’après avoir troqué son être de chair pour un corps de bandes magnétiques, le battement cardiaque assumé tant bien que mal par un sonar placé en mode alternatif.
    Porte d’entrée idéale à l’univers Pneu, BIENVENUE vous endormira sur terre et ne vous lâchera qu’une fois libéré dans un océan cosmique ambigu, où l’eau et le vide se confondent et nous laissent en êtat de suspension.

    - - -
    En

    From the background music of a bunker filled with un-escapable melancholy, are born even more melancholic musical pieces with a hint of how to survive it all, after all.

    . . . . . . .

    Cold electronic music enthusiasts, logically escaping the law of gravity, will take delight in BIENVENUE where a dialogue between misplaced machines, ghosts and cosmonauts evaporates from the wreck of an old forgotten stateless satellite swaying on the sad electronic chants produced, in the cold, by each of its rotations.
    A record of deviate electronics where only the human being having swopped his physical self against an electronic body may be admitted in, his heartbeat assumed as well as possible by a sonar placed in alternative mode.

    .........................

    Commentaires

    "Voici la chose la plus
    inhumainement sympatique
    que j’ai entendu
    depuis longtemps."